Au Tchad, les pourparlers se poursuivent en vue du retour de Succès Masra, en exil depuis la répression sanglante des manifestations du 20 octobre 2022. L’opposant se trouve depuis le 27 octobre à Kinshasa, où il doit rencontrer le président  congolais Félix Tshisekedi, désigné facilitateur par la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEAAC) dans la crise. Une délégation tchadienne est arrivée dans la capitale congolaise pour rencontrer Succès Masra.

Après un week-end de travail avec Succès Masra, la facilitation congolaise a accueilli, dimanche 29 octobre dans la soirée à Kinshasa, une délégation gouvernementale tchadienne, composée notamment du ministre de la Réconciliation, Abderaman Koulamallah, et du ministre de la Communication, Aziz Mahamat Saleh.

 

Ce groupe de personnes est venu dans l’optique d’un face-à-face avec l’opposant, prévu mardi, en présence du facilitateur, le président congolais Félix Tshisekedi. C’est une première dans le processus de facilitation. « Une étape décisive », renchérit même une source proche du gouvernement. « Nous n’avons jamais été aussi proches d’un accord », se félicite-t-on à Kinshasa.

 

Dans la capitale congolaise, on reconnaît toutefois que le mandat d’arrêt international émis à l’encontre de Succès Masra constitue encore le dernier obstacle majeur à son retour. Un mandat d’arrêt dont les avocats de son parti Les Transformateurs contestent la légalité.

Le Tchadanthropus-tribune avec RFI

805 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire