La Coordination des Organisations de la Société Civile du Centre pour la Paix et la Cohabitation Pacifique (COSOC-PCP) a tenu une conférence de presse le 12 juillet 2023 au Centre d’Étude pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme (CEDPE) afin d’exprimer son soutien au ministre d’État chargé des affaires présidentielles, Abakar Adoum Manany.

Lors de cette conférence de presse, le secrétaire général de la Coordination, Abdoulaye Amine, a souligné que les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux et dans la presse écrite, accusant le Ministre de détournement de fonds publics et de trahison vis-à-vis de la transition politique actuelle, sont infondées. Selon la parution du mm’ un journal, le Ministre serait déconnecté du regard public depuis quelques mois et sa tête serait mise à prix pour trois milliards pour toute personne détenant des informations le concernant. La COSOC-PCP dénonce et condamne fermement ces allégations fallacieuses et irresponsables.

« Nous demandons à la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) de prendre des mesures à l’encontre de ceux qui ne respectent pas l’éthique et la déontologie journalistique. Des poursuites judiciaires seront engagées pour fausse accusation et diffamation. Le Ministre exerce ses fonctions régaliennes de l’État sans entrave, tant au niveau national qu’international, au service de son pays », indique l’organisation.

La Coordination des Organisations de la Société Civile des Provinces du Centre pour la Paix et la Cohabitation Pacifique tient à rassurer l’opinion nationale et internationale que ces allégations et rumeurs médiatiques sont infondées. Elle souligne que Abakar Adam Manany s’est engagé à accompagner la transition en cours au Tchad, c’est pourquoi il est rentré dans le pays afin d’apporter sa contribution à la construction nationale.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda info

2094 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire