Il se dit rassurant de l’issue des discussions, ce 14 avril. Il a dit ce 14 avril 2022 à TCHADMEDIA.

Le Chef de la délégation du front pour le Salut de la République (FSR) pour le pré-dialogue à Doha s’estime confiant que toutes les parties aux conclaves trouveront un compromis pour la paix au Tchad.

Voici ci-dessous l’intégralité de ses propos dans une interview accordée à Moustapha Hamid Markass

TCHADMEDIA : Quel est l’état d’évolution de la discussion ? ça progresse où ça régresse ?

Abdelmanane Kattab : Permettez-moi au préalable de vous remercier de m’accorder cette interview.

À votre question relative à l’évolution ou sur l’état des discussions de Doha. En tant que Chef de la délégation du front pour le Salut de la République (FSR) et en même temps je suis aussi le conseiller du président de notre groupe ici à Doha au Qatar, je pourrais affirmer avec certitude à vos lecteurs qu’elles évoluent patiemment dans un sens positif. Dans le cas contraire, le séjour prolongé des délégations aurait déjà pris fin.

T.M : Quels sont les points sur lesquels les deux parties divergent ?

A-K : Les discussions sont incontestablement une confrontation pacifique des arguments des parties en présence. Ceux qui sont plus pertinents et susceptibles de contribuer efficacement à instaurer la paix, l’emporteraient objectivement. Vous conviendriez avec moi que, plusieurs accords de paix ont auparavant été signés entre les mouvements politico-militaires et le gouvernement mais aucun n’a tenu dans la durée. Je pourrais aussi affirmer que la volonté commune de paix exprimée de part et d’autre est rassurante. Des consensus sur certains points divergents trouveront incontestablement des solutions idoines.

  1. M : Quel sont les points sur lesquels les deux parties s’accordent ?

A-K : Je rassure vos lecteurs et au delà le peuple tchadien, que les points de convergence qui se résument en quatre mots : volonté de paix pérenne, est l’objectif sacré des parties tchadiennes en présence. Nous y attelons avec détermination et confiance.

  1. M : Pensez-vous que les deux parties trouveront un compromis d’ici le 15 avril ?

A-K : Monsieur le journaliste, vous m’apprenez une information sur la date de 15 avril sur un éventuel compromis en vue entre les deux parties, alors que moi-même acteur, j’ignore un tel chronogramme. De plus comment pourrait-on logiquement prévoir une telle échéance pour l’issue des négociations ?

  1. M : Peut-on se rassurer que le 15 avril va être le dernier jour des discussions entre le gouvernement et les politico-militaires ?

A-K : Je réaffirme que j’ignore un tel chronogramme.

  1. M : Est-ce que Mr Abdelmanane Kattab est prêt à rentrer après Doha pour le dialogue national inclusif du 10 mai ?

A-K : Notre mouvement le Front pour le Salut de la République (FSR) estime que seul le dialogue national inclusif permettrait de trouver une solution idoine à la situation de tension de guerre endémique dans notre pays. Notre peuple meurtri par plusieurs décennies de guerres fratricides, aspirent enfin à une paix pérenne. L’espoir qu’il place en nous Mouvements Politico-militaires et Alliés sur nos discussions à Doha, ne doit pas être déçu. Il est par conséquent logique que nous œuvrions inlassablement pour un accord de paix globale. Notre participation au Dialogue National Inclusif (DNI) du 10 mai 2022 à N’Djaména doit être effective à la suite d’un tel accord à Doha.

Monsieur Abdelmanane Kattab merci

A-K Je vous remercie !

Propos recueillis par :

Moustapha Hamid Markass

www.tchadmedia.com

tchadmedias@gmail.com

Tél du journal : 6857 7434/9612 1444

825 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire