De sources bien informées, Djiddi Saleh l’ex-DG de l’ANS (agence nationale de sécurité) aujourd’hui conseillé à la sécurité à la présidence des Itno auprès d’Idriss Déby, monnaye la nomination pour le poste de SGP depuis plusieurs jours. Selon certaines indiscrétions vérifiées par nos sources sur place, Djiddi Saleh aurait reçu 3 candidats monnayant leur candidature, parce qu’il aurait l’oreille d’Idriss Déby pour plusieurs décisions. Depuis sa nomination au poste de DG de l’ANS, il avait et a, une certaine influence dans les décisions que prend Idriss Déby. Sa campagne pour le retour de certains opposants au détriment du médiateur de l’époque lui a donné une certaine crédibilité auprès de son chef. Fort de cette assise, le sieur Djiddi Saleh a aussi cassé certaines personnes auprès et proches d’Idriss Déby à travers des faux rapports. Longtemps dans le sillage de l’ex-président Goukouni Weddeye, il s’est distingué par la trahison de ses camarades du GUNT en informant le côté adverse. Depuis plusieurs mois, il encourt le dépôt d’une plainte avec mandat d’amener auprès d’un tribunal français. C’est ce qui l’empêche de venir librement en France sans être couvert par une immunité. Sa présence dans l’hexagone ne se fait que dans une délégation présidentielle, encore dans les limites de l’hôtel d’hébergement. Mais l’information qui fait autant de bruit à N’Djamena est son implication auprès de certaines personnes pour qu’elles soient nommées au poste de SGP monnayant une rétribution. Il le dit ouvertement que tout ce qu’il dit Idriss Déby l’écoute et le fait concrètement.

Notons que depuis fort longtemps, le poste de SGP (secrétaire général à la présidence) est resté vacant, tout comme le poste de l’adjoint du même département. Mais, d’après nos infos, le poste de SGPA devrait être supprimé pour raison économique.

Tchadanthropus-tribune

2914 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article