Depuis le départ d’Ateib Abdessalam (ex-ExxonMobil) en mai 2017, les conseillers pétrole se succèdent auprès d’Idriss Déby, qui vient de nommer à ce poste Ibrahim Mahamat Djamous. Ce fidèle du président, titulaire d’un master en génie pétrolier à l’université de Pau, évolue depuis plusieurs années comme conseiller, notamment à la primature. Il remplace à la présidence Abakar Ali Koura, resté en poste moins d’un an. Avant lui, Hawa Hagar Mahamat Youssouf, une amie proche de la première dame Hinda Déby Itno, sans expérience dans le monde du pétrole, avait occupé le poste pendant quinze mois après l’éviction d’Ateib Abdessalam. Ancien de la major ExxonMobil, celui-ci était resté deux ans et demi à cette fonction. Comme nous l’avions révélé ( AEI nº794), la nomination de Youssouf représentait l’ultime étape de mise à l’écart de tous les techniciens du pétrole ayant une expérience dans les sociétés étrangères actives dans le pays. Les changements répétés de conseillers (quatre en deux ans) ne sont pas sans rappeler le défilé perpétuel des ministres tchadiens du Pétrole ( AEI n°833). Nommé au début de l’année, l’actuel ministre Mahamat Hamid Koua a résisté au dernier remaniement, le 30 juin, qui a vu l’ancien directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad(SHT) Hamid Tahir Guilim prendre la tête du ministère des Finances. 

Tchadanthropus-tribune avec La Lettre du Continent

1807 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article