Dès que l’ANGE (Agence Nationale de Gestion des Élections) avait rendu les résultats provisoires des élections présidentielles, ce soir du 9 mai 2024, annonçant le score de 61,03 % en faveur du candidat de la coalition Tchad uni Mahamat Idriss Deby Itno, que 08 candidats sur 10 ont reconnu leur défaite et ont appelé le président élu Mahamat Idriss Deby Itno pour le féliciter. Le dernier à le faire est le candidat Yacine Abdramane Sakine du parti réformiste.

Les 08 candidats qui ont félicité le président élu demandent que le choix du peuple tchadien soit respecté. Que le verdict des urnes soit entériné pour éviter toute escalade de violence qui serait dommageable pour le pays, et pour le peuple tchadien.

Les candidats Pahimi Padacké Albert, Alladoum Djarma Balthazar, Bebzoune Bongoro Théophile, Mansiri Lopsikréo, Mbaimon Guedmbaye Brice, Nasra Djimasngar, Beassemda Lydie et Yacine Abdramane Sakine sont tous unanimes de la victoire du candidat de la coalition Tchad Uni. Ils souhaitent à Mahamat Idriss Deby Itno bonne chance pour asseoir son programme de société pour les 5 ans à venir.

Il reste un seul candidat qui refuse d’admettre la vérité des urnes, et qui continue à jouer avec les nerfs et les émotions des Tchadiens. Le chef des transformateurs (Succès Masra) continue sa mégalomanie populiste, surfant encore et encore sur l’émotion des Tchadiens sachant pertinemment qu’aucun arithmétique ou mode de calcul ne le plébiscite comme un candidat ayant été élu. À moins que tous ces subterfuges ne soient faits pour tirer les choses à l’extrême lui permettant de négocier un strapontin et garder le fauteuil de 1er ministre…

Le Tchad est vaste, et ne se singularise pas qu’en deux régions (les 02 Logones) et prétendre avoir gagner les élections présidentielles sur l’étendue du territoire tchadien qui en compte 23.

Toutes les manipulations exercées par les transformateurs, occupations en nombres des réseaux sociaux, multiplication des trolls par centaines pour influencer les commentaires en utilisant des pseudonymes de tout bord, piratage des systèmes informatiques des autres candidats, usurpation de badges des délégués de bureaux de vote, faux profils et faux procès-verbaux. Tout a été utilisé pour y amener un discrédit à ces élections présidentielles sachant que les transformateurs ne pourront pas en cette circonstance les gagner.

Hélas, les murmures aux oreilles de certaines chancelleries, ou encore la stratégie débusquée de l’Union européenne sur son penchant électif ne peuvent rien faire face à l’aspiration profonde de la majorité des Tchadiens.

Bravo aux candidats conscients des réalités démocratiques du peuple tchadien, optant et fixant le cap de la tolérance et ayant la mesure du thermomètre Tchad. Reconnaître sa défaite, c’est grandir dignement avec l’expérience de mieux faire prochainement.

Malheur par contre à ceux qui veulent mettre le Tchad à feu et à sang pour assouvir leur petit ego.

Tchadanthropus-tribune

619 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire