Enfin, il était temps de se rendre à l’évidence. L’Union européenne (UE) prend note du déroulement du premier tour de l’élection présidentielle au Tchad, et de la publication des résultats provisoires.

Étant donné l’importance d’un processus électoral inclusif, libre, transparent et apaisé, l’UE ne peut que déplorer la non-accréditation d’un nombre important d’observateurs de la société civile à la veille du scrutin. Elle s’inquiète également des violences post-électorales et rappelle la responsabilité de tous les acteurs à introduire d’éventuels contentieux via les voies de recours prévues par la Constitution.

Au-delà du scrutin lui-même, des réformes institutionnelles de fond sont attendues. L’UE plaide pour le respect des engagements internationaux et régionaux auxquels la République du Tchad a souscrit.

L’UE plaide également pour la poursuite d’un dialogue apaisé et constructif entre Tchadiens, en associant l’ensemble des forces vives du pays, notamment en vue des futures élections législatives et locales. L’UE soutiendra tout effort déployé en ce sens par les acteurs nationaux, régionaux et internationaux.

Tchadanthropus-tribune

393 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire