Au Tchad, les résultats provisoires globaux de l’élection présidentielle du 6 mai consacrent la victoire dès le 1er tour de Mahamat Idriss Déby Itno. Le président de la transition est crédité de 61,03% contre 18,53% pour son premier ministre, Succès Masra. Réactions á chaud de Madame Amina Priscille Longoh, Ministre d’Etat, ministre de la Femme et de la Protection de l’enfance et chargée de communication du candidat Mahamat Idriss Déby Itno.

Lesnouvellesdafrique.info : Bonjour Madame la Ministre.

Amina Priscille Longoh : Bonjour.

Sept des dix candidats reconnaissent la victoire de Mahamat Idriss Deby

Plus de 10 morts après la proclamation des résultats de la présidentielle au Tchad

Lesnouvellesdafrique.info : L’Agence nationale pour la gestion des élections vient de publier les résultats provisoires de l’élection présidentielle. Comment analysez-vous le score obtenu par votre candidat ? 

Amina Priscille Longoh :  D‘abord,  je dois vous dire mon immense satisfaction pour cette brillante victoire et cette élection dès le premier tour de notre candidat Son Excellence Mahamat Idriss Deby Itno, bien évidemment en attendant leur officialisation par le Conseil Constitutionnel. Pour comprendre le score obtenu par notre candidat, il existe à cela deux raisons.

La première explication est qu’une large majorité de Tchadiens lui savent gré d’avoir pris les rênes du pays dans un moment de grandes incertitudes, de grands périls. Et contre vents et marrées, il a su conduire le pays dans la concorde et la stabilité, jusqu’au terme de la Transition.

Ensuite, il y a le projet que nous avons présenté à nos concitoyens. Nous avons su convaincre par la pertinence de nos idées,   et notre crédibilité a été d’autant plus renforcée que nos réalisations antérieures plaident pour nous.

Lesnouvellesdafrique.info :  Si ces résultats provisoires proclamés par l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE) sont confirmés par le Conseil constitutionnel, quelles seront les priorités de votre candidat ?

Amina Priscille Longoh :    Notre candidat sera le Président de tous les Tchadiens. Il l’a d’ailleurs affirmé hier en réaction à l’annonce des résultats provisoires. Comme vous le savez, nous devons continuer à rassembler les Tchadiens et à pacifier le pays. L’objectif premier de notre candidat est de voir tous nos compatriotes dans un pays apaisé, attelé à l’œuvre collective de construction de notre Nation et d’élévation des standards de vie de tous les Tchadiens. Et sur ce dernier point, nous accorderons une importance prioritaire aux jeunes et à la condition des femmes, notamment celles vivant dans les conditions de précarité les plus déplorables.

Nous sommes convaincus qu’une paix durable passe par un Tchad plus prospère et des conditions de vie meilleures pour nos concitoyens.

Lesnouvellesdafrique.info : Vous êtes la première femme Ministre d’Etat du Tchad. Pensez-vous que les femmes occupent suffisamment une place de choix dans le programme politique de votre candidat ?

Amina Priscille Longoh :   Les femmes ont toujours occupé une place de choix depuis que notre candidat est aux commandes de la Transition. Pour preuve, vous évoquez ma promotion aux fonctions régaliennes de Ministre d’Etat. C’est bien une avancée réalisée par Son Excellence Mahamat Idriss Deby Itno. Bien évidemment, mon cas personnel ne doit pas nous conduire à dormir sur nos lauriers. Nous mènerons dans les mois et les années à venir des politiques plus inclusives en faveur des femmes, tant au niveau de la représentation politique, de l’autonomisation des femmes et de la lutte contre les nombreuses discriminations dont elles demeurent victimes.  Elles sont pourtant d’un apport de premier plan face aux immenses défis auxquels notre pays demeure confronté.

Lesnouvellesdafrique.info : De nombreux observateurs étrangers regardent le Tchad et craignent que la contestation des résultats plonge le pays dans une crise post-électorale. Est-ce aussi votre opinion ?

Amina Priscille Longoh :  Je ne pense absolument pas qu’une telle hypothèse soit réalisable dans le contexte actuel. Les Tchadiens sont très attachés à la paix pour se laisser entraîner dans des aventures périlleuses et sans lendemain. Par ailleurs, ne confondez pas le catastrophisme de certains médias et de ceux que vous appelez « observateurs étrangers » aux réalités du terrain que nous vivons localement. Comme c’est très souvent le cas après une consultation électorale en Afrique, y compris dans les vieilles démocraties, il pourrait avoir des remous de surface, mais l’ordre régnera et le Tchad poursuivra sa marche vers le développement dans la paix et la concorde,  sous la conduite de Son Excellence Mahamat Idriss Deby Itno.

Lesnouvellesdafrique.info : Merci Mme la Ministre.

Amina Priscille Longoh : Merci à vous.

570 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire