Une quinzaine de partis, dont plusieurs qui comptent dans le paysage politique tchadien, viennent de s’engager, après des semaines de négociations secrètes, sur un accord de principe en vue de présenter un candidat unique à la présidentielle du 11 avril prochain et un programme commun, qui doivent être signés lors d’une cérémonie solennelle la semaine prochaine. Mais rien n’est joué d’avance.

Sur la vingtaine de partis contactés par les initiateurs de cette coalition d’opposition dénommée « Alliance Victoire », certains comme le CPTD de Laoukein Kourayo Médard ou encore l’UPD de Max Kemkoye ont décliné l’invitation.

D’autres, à l’exemple des Transformateurs de Succès, n’ont pas été approchés : « il [Succès Masra, fondateur] est engagé dans son combat pour le changement de l’âge plancher », justifie l’un des initiateurs.

Au final, ce sont 14 partis qui vont de l’UNDR de Saleh Kebzabo à l’AND de Salibou Ngarba en passant par le FPLS de Mahamat Abba Djabou, qui se disent prêts à s’engager derrière un candidat unique à la présidentielle du 11 avril prochain.

Ils ont conclu il y a trois jours leurs négociations sur les textes qui vont régir leur alliance : un programme commun, un code de conduite et les critères de désignations du candidat unique de l’opposition.

Ces partis ont rendez-vous mardi prochain pour le lancement officiel de « Alliance Victoire ». « Nous espérons rallier d’autres partis d’opposition d’ici là », explique l’un des initiateurs.

Restera le plus dur : s’accorder sur le nom du candidat unique. Un homme qui « répond aux conditions posées par la loi, capable de fédérer toute l’opposition et la société civile, de défendre le programme commun ou encore, qui a en plus une assisse sociale et économique suffisante », décrit Mahamat Ahmad Alhabo du PLD.

« C’est la seule voie pour battre Idriss Deby et nous sommes prêts à jouer le jeu », assure-t-il. Un autre opposant reconnait que ça sera là leur « véritable test de maturité politique ».

Tchadanthropus-tribune avec RFI

839 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire