COMMUNIQUE DE PRESSE N°004/BE/PPT/2020

Le bureau du Patronat de la Presse Tchadienne (PPT) s’indigne contre les violations flagrantes dont sont victimes les journalistes au sein de la Radio Fm Liberté et l’encerclement des locaux des Radios Vision Fm et Arc-En Ciel FM dans la journée du 27 novembre 2020 par les forces de l’ordre et de sécurité.

Le Patronat de la Presse Tchadienne condamne ces agissements des éléments du Groupement Mobile d’Intervention de la Police (GMIP) qui marque un recul considérable de la démocratie dans notre pays. Il est regrettable d’observer qu’après trente années de démocratie, les bastonnades, les arrestations arbitraires, les séquestrations accompagnent encore les journalistes dans l’exercice de leur métier.

Le Patronat de la Presse Tchadienne rappelle au gouvernement que ‘’La liberté de la presse est l’un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui reposent sur la liberté d’opinion et la liberté d’expression’’. Par conséquent, il doit créer les conditions nécessaires à l’exercice du métier et protéger par tous les moyens les journalistes. Fait à N’Djaména, le 29 novembre 2020Le secrétaire général

ALLAFI AMADOU NGANANSOU

385 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire