Ce fait de société est en train de chambouler toute la ville de N’Djamena. Abderaman Mahamat, inspecteur de police à la direction de sécurité publique à Léré est sommé par des Zaghawa du clan Kouriéra de divorcer son épouse (Khadidja Bichara Obey – lieutenant de police au service identification-immigration) sous prétexte qu’il est d’un sang inférieur pour eux (Gorane-Kanembou). Voilà 8 mois que l’inspecteur de police s’est marié religieusement devant témoin (le Général Soumaïne Blindé) en versant une dot levée à 3 millions et demi de FCFA. Il y a quelques jours selon les informations recueillies auprès de nos confrères de la presse écrite à N’Djamena, certains du clan Kouriéra proche parent d’Idriss Déby aurait intimé à l’officier Abderaman Mahamat de se séparer de son épouse Khadidja Bichara Obey sous prétexte qu’ils auraient appris qu’il serait de rang inférieur à eux et ne mériterait pas leur fille prédisposée à la faire marier de force avec un parent proche. La pression était montée au summum jusqu’à ce que l’officier de police Abderaman Mahamat soit allé payer une somme de 500 000 FCFA à l’oncle de la fille Adam Obey devant son témoin Seid Chahata. Un sursis de quelques semaines fut observé avant que les présumés parents de la fille ne reviennent à la rescousse. Aux dernières nouvelles, devant les diverses pressions, les époux se sont évadés de la ville de N’Djamena. Seid Chahata le témoin du marié s’est sauvé aussi parce qu’il fut menacé de mort. La mère de la fille fut mise en prison à la SNRJ sans aucun motif, parce que soupçonnée d’être de connivence avec sa fille. Il a fallu la mobilisation de Mr Mahamat Nour Ibedou de la CTDDH avec certaines associations de droits l’homme pour que la vieille mère ne soit libérée. Manu militari, les présumés parents de la fille menacent de mort les époux et le font savoir à quiconque. Quel est ce pays qui fait croupir ses citoyens sur le poids de l’injustice sous la seule forme d’être d’une ethnie qui s’octroie toute les suprématies ? Faut-il être proche d’Idriss Déby pour se permettre de toiser le monde ? Où simplement les Tchadiens devront se taire absolument sous le poids de chaque injustice. Où sont la justice et les lois de la République ? Si hier les mêmes Kouriéra ont su assassiner des prisonniers transférés vers Koro Toro sans aucune impunité, nos compatriotes ne devront plus attendre que le salut tombe tout seul du ciel. Le livre le dit “Aide toi d’abord, et le ciel t’aidera ensuite “.

Tchadanthropus-tribune

3552 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article