Est-ce que certains enfants des caciques du régime MPS se prévalent de leur patronyme pour défier les citoyens et l’État ? En tout cas ce qui se passe à l’école Montaigne et dans ses environs se passe de tout entendement. Abbas, un autre de la flatterie Moussa Faki (l’actuel président de l’union africaine), oui un parmi d’autres, habitué au banditisme sexuel, s’exerce avec outrage avec sa bande à camper devant ce lycée et enlever les jeunes filles, des citoyennes franco-tchadiennes. La semaine dernière, sous l’injonction de l’administration de cette école, la GMIP fut envoyée sans ménagement et rien ne fut. Cette bande de prédateurs sexuels s’érige contre la police parce qu’ils savent que leurs abus ne sont pas punis. Pire, l’ambassade de France au Tchad (N’Djamena) fut saisie pour injonction et protection, encore pire, silence totale jusqu’à maintenant, créant le désarroi des parents inquiets de cette situation. D’après nos sources, autant crédibles et recoupées, une famille était dans l’obligation de rapatrier ses enfants en France. Cette situation de prime sécurité devient incontrôlable parce que les auteurs de ces actes sont pratiquement tous des enfants d’une gent haut placée et qui vivent dans une impunité des faits totale. Pour la quiétude de cette paix chèrement acquise comme on en colporte, qu’on permette aux familles de vivre de manière harmonieuse et stable. Comment une flatterie comme celle qui vient d’être énumérée jacasse son libido sur le trottoir tchadien sans qu’une autorité quelconque ne puisse lui faire entendre raison si la loi n’est pas tenue en laisse ? Les Tchadiens n’ont jamais vécu cela, et il faudrait que cela cesse… À suivre.

2665 Vues

  • Je ne croix pas à mes oreilles

    Commentaire par Grace yinda le 5 mai 2017 à 9 h 24 min
  • arrêtez ca svp , pourquoi raconter des choses pour salir des hommes qui font la fierté du Tchad , pour quel but ?

    Commentaire par zakaria haroune le 5 mai 2017 à 17 h 41 min
  • En tout cas c’est pas du jamais vu au tchad. ca ne me surprend pas.

    Commentaire par AHIMAAZ le 6 mai 2017 à 17 h 20 min