2 ans et quelques mois après la trahison faite à l’opposition, et entérinant la complicité avec le régime MPS en tant qu’indic, le dernier 1er ministre de la IIIème république Pahimi Padacké Albert a fini par rendre sa démission après un éphémère conseil de cabinet ce jeudi matin à la primature. À l’antenne de l’ONRTV jeudi soir, l’annonce est faite par le Secrétaire General à la Présidence Jean-Bernard Padaré. Le 1er ministre d’Idriss Déby, pour nous autres jadis, “ le vendeur de margouillats à têtes rouges “ a déposé sa démission et celle de son gouvernement. Une démission attendue depuis que l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi portant sur la promulgation de la nouvelle constitution. Cette constitution dite de la 4e République supprime le poste de 1er ministre. Pahimi Padacke Albert devient le dernier 1er ministre que connaitra le Tchad de la 3e république. Il manquera grave à la rédaction de Tchadanthropus-tribune qui a fait de son image sa tête de gondole.

Ce vendredi 4 mai 2018, Idriss Déby en déplacement à Moundou reviendra à N’Djamena pour promulguer la nouvelle constitution tant décriée par l’opposition et la société civile. La cérémonie se déroulera au palais du 15 janvier à N’Djamena. D’après nos sources, l’équipe actuelle démissionnaire continuera de suivre les affaires courantes pendant une semaine. Ensuite des grands changements vont venir. De sources dignes de foi, l’ambrator tchadien (Déby) a déjà conçu une liste de personnes pour les postes importants. Il aurait confié à Zen Bada le secrétaire général de son parti MPS de lui soumettre une autre liste de personnes issues du parti. Le RDP et le parti de Pahimi Padacké devraient proposer chacun une personne pour le futur gouvernement. Djimet Arabi, Padaré Jean Bernard, et la langue béante Samir Annour Adam feront leur apparition en bonne place d’après les échos de N’Djamena, parce qu’ils auraient été les chevilles ouvrières de cette nouvelle constitution. Plusieurs des anciens pontes du régime, dont le G5, ne figureront pas dans l’organigramme que Déby veut mettre en place pour sa 4ème république.

 

La bataille de lobbying bat son plein, tandis que d’autres cadres assez honnêtes commencent pas se poser des questions sur leur loyauté envers Idriss Déby qui tend vers une monarchie déguisée. Ce vendredi 4 mai 2018 Idriss 1er est né, la monarchie des Itno vient de voir le jour devant l’apathie sérieuse des Tchadiens.

 

Tchadanthropus-tribune

2312 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article