• Jamais dans l’histoire du Tchad, un premier ministre n’a eu à faire à des situations aussi inextricables.
  • Grèves ou préavis de grèves, menaces terroristes, regain d’insécurité, négociations avec les partenaires sociaux, arrestations des jeunes manifestants, délestages d’électricité, crise économique, nouvelles mesures d’austérité, retards de paiement des salaires et des bourses d’études, corruption, détournements… Jamais dans l’histoire du Tchad, un premier ministre n’a eu à faire à des situations aussi inextricables comme celles d’aujourd’hui.

    Que va faire le premier ministre Pahimi ? A-t-il les moyens de trouver des remèdes à ces multitudes difficultés, ou va t-il rendre le tablier ? L’on se demande quel est le degré responsabilité dont-il dispose et s’il est compris par la population ?

    Les jours du locataire de la Primature comptés ?

    S’il s’avère compliqué de répondre à toutes ces questions, ses mesures d’austérité qui ont affecté toutes les couches sociales ont fait de lui le premier ministre tchadien le plus impopulaire, même s’il faut reconnaître en lui la volonté de dialoguer avec tout le monde et, le refus d’afficher un enthousiasme quant aux arrestations des jeunes. Aux dernières nouvelles, ses jours semblent comptés.

  • En savoir plus sur http://www.alwihdainfo.com/Tchad-Le-Premier-ministre-depasse-par-leshtml#VYHFkKFpB01WymMr.99
1429 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article