L’Union des syndicats du Tchad (UST) a demandé la démission du premier ministre et de son gouvernement à la suite du scandale financier à la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT). Dans un entretien à la télévision nationale, le premier ministre Pahimi Padacké Albert répond à ses détracteurs.

« Ma démission, ce n’est pas un sujet. Ce qui importe pour ce pays, c’est la paix, la stabilité (…) Si la démission de X ou Y peut permettre d’atteindre cet objectif, ce serait avec plaisir », affirme le chef du gouvernement.

« Le premier ministre de transition est nommé par la volonté souveraine du président du Conseil militaire de transition (CMT), ce n’est pas un délégué de personnel pour répondre à la volonté d’un syndicat », tranche Pahimi Padacké Albert.

Tchadanthropus-tribune

1620 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire