De tout ce qui précède, Pahimi Padacké Albert le dernier 1er ministre de la III république est en train de faire ses cartons. Celui qui aurait tenu tête à Idriss Déby jusqu’à le fatiguer dans son sommeil serait en train de voir tout s’effriter sous ses pieds malgré les multiples techniques de détournement et d’affairisme effectué depuis sa mise en place. Le constat est plus qu’amer puisque plusieurs de ses partisans le quittent pour rallier le MPS avec lequel une alliance existe. Pire, selon plusieurs confidences, un rapport des renseignements sur le bureau de Déby indique avec les moindres détails sa connivence mafieuse avec les milieux de certains hommes d’affaires sur des commissions de marchés. Plusieurs hommes d’affaires de la communauté Kréda lui demandent de leur restituer des sommes d’argent qu’il aurait pris sans renvoyer l’ascenseur à ceux-ci. À la primature, ses cartons sont prêts, les inventaires ont été terminés grâce à l’œuvre de son SG. Le gouvernement qu’il dirige virtuellement devrait le suivre dans sa démission vers la fin de la semaine prochaine juste qu’après qu’Idriss Déby ait juré sur le Coran pour un nouveau serment pour la 4ème république. Vendredi prochain, l’équipe avec à sa tête Padaré feu de brousse devrait finir le contour de la nouvelle constitution qui l’érigera en monarque absolu, avec tous les pouvoirs. Notre vendeur de margouillats sera-t-il encore responsabilisé ? C’est ce qui se dit sous cape à N’Djamena. Il reviendra avec un poste de ministre d’État, une espèce de caution pour les Occidentaux. Idriss Déby prendra-t-il le risque de côtoyer encore un serpent qui laisse partout sa mue ? Rien n’est sûr, mais d’ici là, en regardant dans le rétro, Pahimi saura remercier son mentor pour tous ces faits. Du seuil d’indic jusqu’au poste de 1er ministre, même s’il fut juste un garçon de courses, le chemin a été long.

Tchadanthropus-tribune

1764 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article