Pahimi Padacké, le vendeur de margouillats à tête rouge ne rate jamais une occasion de s’en mettre plein les poches. Dans la semaine du 05 au 08 mars 2018. Il fait décaisser 64 millions et quelques CFA pour son voyage en Inde, accompagnée d’une délégation d’une vingtaine de personnes. D’après notre correspondant au trésor, c’est par un vol régulier qu’il entreprend de faire le déplacement. Les frais de mission, les billets d’avion, et les frais d’hôtel sont calculés à hauteur de 64 millions, comme avance en attendant la somme réelle de ce déplacement. Mais en réalité, est-ce que le 1er ministre à besoin de faire cette mission qui incombe juste au ministre de l’Énergie et quelques techniciens appropriés. Les 64 millions de FCFA sinon plus pourraient servir à régler plusieurs problèmes en suspens par ces moments de crises. Pourquoi la haute hiérarchie ne veut pas donner l’exemple ? L’économie doit se faire à plusieurs échelles, pas seulement sur les salaires des fonctionnaires ? Idriss Déby doit ouvrir les yeux sur les dépenses faramineuses d’une certaine gent qui un appétit mercantile, et qui ne cesse de s’enrichir indéfiniment. C’est de cette manière que le pays est vidé de tout son suc. Chacun pense s’enrichir de cette manière, ou faire enrichir les siens en les inscrivant sur la liste du voyage alors qu’en réalité certaines personnes n’ont rien à faire sur place. Le but de ce voyage est axé sur la promesse de l’ambassadeur indien qui réside à Abuja. Ce dernier aurait promis d’aider le Tchad à mettre en place des installations d’électricité propre. Des plaques auto voltaïques à la périphérie de N’Djamena capables d’arroser la capitale tchadienne avec quelques kilowatts. En principe, le ministre de l’Énergie et ses techniciens pourra faire l’affaire, et ainsi réduire l’ardoise de la mission à quelques milliers de FCFA. Mais comme les voraces rodent partout, cette mission est une aubaine pour les fossoyeurs de la république de sévir. Les Tchadiens sont avertis, de l’ordre de 64 millions, sûrement la somme montera en flèche jusqu’à 100 millions comme nous l’avions évoqué dans nos précédentes publications. Et tout, pour qu’à la fin il ne puisse rien avoir en retour pour notre pays. Pauvre Tchad, c’est ainsi que même tes propres fils te saignent sans pitié, ni dignité. Le voyage de Pahimi Padacké est prévu pour le vendredi 09 mars 2018, alors que son président est en villégiature à Amdjaress. À qui l’intérim ? sans doute une autre ponte capable de saigner les Tchadiens.

Tchadanthropus-tribune

1727 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article