La stratégie fondant la 4ème république chère à Idriss Déby est en train de fondre. Le concept d’un président fort omniprésent ne change pas, puisqu’il n’a jamais changé même quand il y avait un Premier ministre en exercice. De l’avis de tous les Tchadiens, et des observateurs avisés, les ordres venaient directement de la présidence, première dame et président de la République réunis. Jamais un 1er ministre n’a eu une marge de manœuvre déployant de son propre avis une politique générale du gouvernement.

C’est dans ce décor triste et dicté que l’ancien 1er ministre, l’autre Pahimi, mais Padacké cette fois-ci s’est arqué bouté à ne pas céder le poste malgré les menaces de Déby. L’objectif pour le vendeur de margouillats à têtes rouges (Pahimi Padacké) est de rester le plus longtemps possible afin de toucher au maximum les 75 millions de FCFA de l’argent alloué pour la caisse de la primature, et ensuite placer tous ces gars à différents postes au gouvernement et à la fonction publique. Il a fallu la conception du forum et sa mise en place pour le débarquer. Soit…

Aujourd’hui la tour construite à travers la 4ème république avec des pointes et des serrures comme garde-fou, est en train de prendre l’eau. L’administrateur connu et reconnu, notre mollusque argenté Pahimi Kalzeubet est dépassé par les événements à la vue des dossiers qui s’amoncellent dans son bureau. Nous l’avions déjà évoquée dans une de nos précédentes publications qu’il faudrait aller voir ce fameux bureau du très céleste ministre secrétaire général à la présidence. Vous trouveriez des dossiers à même le sol, sur les chaises, sur les tables, ne pouvant évacuer à compte goutte les problèmes.

Idriss Déby l’a appelé pour le presser et le sacrifier, puisque le président intégral est dans un processus de ramener le poste de 1er ministre à travers l’Assemblée nationale. Déby se rend compte qu’il ne peut pas diriger notre pays intellectuellement, comptablement et socialement. Qui lui a dit que présider un pays est d’autant plus simple ? Il devrait admettre et reconnaître le talent et la capacité des Tombalbaye, Habré, ne serait-ce que ceux qui ont su bâtir une république et s’entourer des vrais commis de l’État.

Bientôt un 1er ministre, mais dans le fond, rien ne changera pour les Tchadiens.

Bande d’incapables.

Tchadanthropus-tribune

2036 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article