21/03/2017: #TCHAD #Primature #Règlement de compte: De sources dignes de foi, le 1er ministre d’Idriss Déby Pahimi Padacké a de la maille à partir avec son cabinet. Selon nos correspondants, il utilise les moyens de l’État pour combattre tout prétendant qui approcherait une dame dans son cabinet, dont il est éperdument amoureux. L’affaire a été relevée par quelques journaux locaux, et d’ailleurs un membre de son parti, Mamadou Maïndoh en a fait les frais. C’est qui est bizarre, ce que le 1er ministre mélange les genres, où le clientélisme et l’autorité de l’Etat s’en trouvent éclaboussé. Il use et abuse des moyens de l’Etat pour instruire l’inspection générale pour contrôler des entrepreneurs pour la simple raison qu’il aurait une liaison avec cette dulcinée qui se refuse à lui à cause de sa sérologie approuvée. Pour preuve, toute la ville de N’Djamena en parle, l’inspection générale aurait fini et clos un dossier sur un entrepreneur, mais le 1er ministre aurait demandé à nouveau à l’inspection de chercher encore vers d’autres voies afin d’éclabousser ledit entrepreneur. À l’heure où nous mettons ce papier en ligne, toutes les initiatives de voix de recours que chercherait l’entrepreneur incriminé vers Idriss Déby demeurent vaines, car Pahimi s’érige en rampart. À la primature, les ministres de passage sont tenus à mi-distance de cette dame qui fait partie du cabinet du 1er ministre. L’affaire se murmure sous cape à travers la ville et personne ne veut raisonner Mr Pahimi Padacké. La médiocrité de l’administration tchadienne est désormais affichée à travers des méthodes qui rappellent une diatribe hautement affichée : Sexe, chantage et délinquance… Nous reviendrons sur d’autres faits concernant la primature. A très vite…

1305 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article