De source digne de foi, à la présidence des Itno, le ministre secrétaire général à la présidence est resté médusé face à une friction entre le ministre de l’Administration du territoire Mahamat Ismaïl Chaïbo et le ministre de la Santé Abdoulaye Sabre Fadoul.

 

Le désaccord porte sur un projet de désinfection de la ville de N’Djamena affecté au ministère de la Santé. Le projet porte sur de gros moyens pour assainir la capitale qui souffre des insectes portant des maladies tel le paludisme entre autres. Le marché initialement était destiné au ministère de la Santé, mais pour harmoniser le travail entre le ministère de la Santé et ses professionnels, et les administrateurs de la ville, le ministre SGP Pahimi Kalzebeut avait jugé utile de mettre en musique les deux ministères gérés par les deux cousins germains, mais hélas. Le ministre de l’Administration du territoire ne voyait pas d’un bon œil cette attribution et voulait que ce projet soit destiné à la mairie de N’Djamena qui devrait finir le travail.

 

D’après un de nos correspondants, l’attribution du projet au ministère de la Santé aurait causé une friction entre les deux membres du gouvernement.

 

En réalité, tout objet attenant à la santé publique doit dépendre fondamentalement du ministère de la Santé. Mais au Tchad, tout gros marché public ayant un brassage lucratif énorme attire tout le monde, même ceux qui n’en sont pas concernés.

Finalement, le projet échoit au ministère de la santé censé finaliser ce travail au grand dam du ministère de l’Administration du territoire qui n’avait pas jugé essentiel d’inviter ses gouverneurs pour assister à la réunion.

 

Tchadanthropus-tribune

1594 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article