(Agence Ecofin) – Dans le cadre du projet d’interconnexion des réseaux électriques du Tchad et du Cameroun, le DG de la Société camerounaise de transport de l’électricité (Sonatrel), Mbemi Nyaknga, a lancé le recrutement de consultants, avec le 30 novembre comme date butoir.

Le projet, financé à hauteur de 198,8 milliards FCFA par la Banque mondiale, consiste en la construction d’une ligne de transport de 225 KV à double circuit sur 514 km. Cette ligne va de son point de raccordement sur la ligne de 225 Kv Nyom – Nachtigal dans le réseau interconnecté sud au poste de Wouto Soua (à Ngaoundéré) dans le Réseau interconnecté nord.

L’objectif est de mettre en place du premier réseau de transport d’énergie électrique régional d’Afrique centrale, et le transport de la production du Sud-Cameroun vers le Grand-Nord, partie du pays qui souffre d’un important déficit de production énergétique. Cela permettrait alors d’arrêter les activités des centrales thermiques de Garoua, Maroua et Kousseri.

Par ailleurs, indique la Sonatrel, l’interconnexion des moyens de production et de transport d’énergie électrique du Cameroun et du Tchad induira des gains importants en coûts de production, au profit direct des sociétés nationales d’électricité. À travers l’électrification des localités environnantes des lignes d’interconnexion, on devrait aussi voir l’augmentation du taux d’accès à l’électricité dans les deux pays.

(Agence Ecofin)

734 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire