De source autorisée, le mouvement politico-militaire FSR débarque son président pour abus de confiance, conflit d’intérêts et tentative d’escroquerie.

D’après les militants de ce mouvement, leur ex-président, le capitaine Ismaïl est mêlé dans plusieurs affaires louches, alors que les cadres de son mouvement s’attellent à réorganiser le FSR en mouvement responsable.

D’après les mêmes sources, le visa de Capitaine Ismaïl est déjà prêt pour sa participation à l’accord de paix de Doha. C’est à ce moment que ses cadres ont découvert le pot aux roses.

Dans une tentative de fuite en avant, il fait sortir un communiqué pour mettre hors-jeu ses camarades, mais peine perdue. Depuis le 03 août dernier, ses cadres réunis en réunion de conférence ont décidé de l’exclure pour faute grave, et de désigner provisoirement Mr Abdelmanane Katab comme président provisoire pour conduire les affaires, en attendant un congrès.

Correspondance particulière

735 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire