Ce dimanche 13 mars 2022, comme beaucoup de Tchadiens attendaient, s’est ouvert à Doha, la cérémonie d’ouverture de négociation entre les politico-militaires et le gouvernement tchadien sous l’auspice du Qatar avec la présence de plusieurs organisations internationales dont les nations-unies, la France, l’union européenne, l’union africaine entre-autres.

L’ouverture de la cérémonie a été faite par les autorités qataries à travers DR MUTLAQ BIN MAJED AL QAHTANI qui est le négociateur désigné. Après lui, prenant la parole, le premier tchadien Pahimi Padacké, a affirmé que « Le peuple tchadien nous attend dans sa quête de paix. Interrogeons notre conscience et faisons honneur à notre peuple devant le monde et devant l’histoire», a indiqué Pahimi Padacké Albert aux groupes politico-militaires.

Le président de l’union africaine Moussa Faki Mahamat a de son côté fait le rappelle de l’histoire, que le Qatar par le passé avait abrité déjà des pourparlers sur le Tchad, et tend à remercier ce pays ami et frère. Que cette rencontre serve d’exemple pour que les Tchadiens retrouvent la paix.

Le petit brouillard est venu d’un incident, quand les Qataris ont affirmé qu’ils ne seraient pas médiateurs dans les négociations. Le représentant du mouvement politico-militaire FACT, Brahim Ahamat voulait marquer son désaccord spontanément, mais la parole ne lui a pas été donnée. Ce malentendu fort dommageable a poussé la délégation de la représentation FACT à quitter momentanément la salle pendant la prise de parole du ministre des Affaires étrangères du Tchad Mahamat Zène Chérif qui a déploré ce départ de la salle de nos frères du FACT après une deuxième prise de parole.

Après cet incident mineur, les esprits se sont apaisés après la pause, et après l’ouverture officielle des échanges élaborés entre Dr Mutlaq pour la partie qatarie et Mahamat Zène Chérif. Des échanges de précisions et de réajustement sur l’aspect médiation, et une demande pour que le Qatar revienne pour poursuivre la médiation.

Le président de l’UFDD, le général Mahamat Nouri a exprimé ses remerciements aux autorités du Qatar pour leur invitation et leurs disponibilités à la recherche de paix entre Tchadiens. « Cette rencontre est saluée par l’UFDD, et il conseille aux Tchadiens de saisir cette initiative de rencontre permettant aux Tchadiens de se parler, et que cette opportunité ne soit pas vaine. Les discussions et les échanges doivent être sincères de deux côtés ».

Le représentant du FNDJT Abdallah Chidi Djorkodeï a fait entendre que les Qataris devraient aussi consulter et donner un moment aux politico-militaires pour se concerter avant toute discussion.

Après échanges entre plusieurs porte-parole des politico militaires d’une part, le représentant du gouvernement tchadien et les Qataris d’autres parts, DR MUTLAQ BIN MAJED AL QAHTANI a proposé 72 heures d’échanges à l’ensemble des politico-militaires afin d’harmoniser leurs positions avant de se retrouver pour discuter avec la partie gouvernementale. Une proposition de 10, 15 ou 20 personnes que les politico-militaires devraient désigner pour négocier avec les représentants désignés du gouvernement de transition. Après cette proposition, la séance a été levée.

Dans l’après-midi, la salle de la conférence de l’hôtel Sheraton

a été laissée ouverte à la disposition des délégations politico-militaires afin de continuer leurs échanges. Nos frères du FACT ont regagné leurs sièges parmi leurs compatriotes.

Deux modérateurs ont été désignés dont le 1er vice-président de l’UFDD Assileck Halata Mahamat qui dirige les prises de paroles.

Mrs Béchir, Abdelmanane Kattab, Brahim Ahamat, Dr Abakar Tollimi, Adam Hassan, Mahamat Egrey, Souradj Sakine, Adoum Sougui, Bichara Ringou, Dr Bichara Idriss Haggar, Dr Moussa Atim, Abdelkerim Koundougoumi, Mr Léo, Dr Kodok, Dr Ley Ngardigal, Dr Aguid, et tant d’autres ont tous exprimé leurs points de vue afin d’harmoniser les positions et respecter le timing demandé par les Qataris.

Pendant deux heures, pratiquement tous les porte-paroles des politico-militaires, des partis alliés, et sociétés ont à tour de rôle exprimé leurs positions. De ces échanges, 3 positions se sont dégagées. La séance a été levée par le modérateur Assileck Halata Mahamat, en donnant rendez-vous le lendemain pour la suite des réunions des commissions.

Dans la soirée, plusieurs apartés ont continué en parallèle entre les dépendances des hôtels où sont hébergés les membres des délégations politico-militaires jusqu’à tard dans la nuit.

Demain est un autre jour.

Depuis Doha

Tchadanthropus-tribune

1124 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire