Dans la matinée de ce 13 juin 2022, une fausse information a parcouru les travées des deux hôtels Rotana et Marriott JW de Doha, comme quoi le ministre des Affaires étrangères du Tchad et chef de délégation, Mahamat Zène Chérif a été limogé de son poste et de sa mission au Qatar dans ce pré dialogue devenu par les circonstances un accord de paix global.

Les téléphones ont chauffé ardemment entre collègues et équipes sur cette mimique incontrôlée que chaque matin les spécialistes des rumeurs savent orchestrer avec génie.

Rien n’a changé, la mission côté gouvernement continue dans sa lancée, comme celle des politico-militaires.

La source bien établie dans un des groupes est connue depuis longtemps pour son travail de sape en faveur de certains pays arabes dont les Émirats Arab unis, et quiconque comprendra facilement la déstabilisation effectuée pour casser les élans.

Le fantasque limogeage de Mahamat Zène Chérif de la mission des négociations est une pure invention pour satisfaire de manière éphémère des personnalités bien identifiées. Mais rien n’est vrai.

On peut longtemps fantasmer sur un échec à Doha, mais les Tchadiens réaliseront ce dialogue par la grâce de Dieu.

Tchadanthropus-tribune

810 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire