L’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, a annoncé que son pays allait allouer une somme totale de 60 millions de dollars pour soutenir le Programme d’action de Doha pour les pays les moins avancés. Cette annonce a été faite lors de l’ouverture de la cinquième conférence des Nations unies sur les pays les moins avancés (PMA) qui se tient actuellement à Doha.

 

Selon le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, cette somme sera répartie en deux parties : 10 millions seront alloués pour soutenir la mise en œuvre du Programme d’action de Doha et 50 millions pour soutenir les résultats escomptés du Programme et améliorer la résilience dans les pays les moins avancés.

 

Le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani a également appelé la communauté internationale à emboîter le pas du Qatar en prenant l’initiative de soutenir la mise en œuvre du Programme d’action de Doha, évoquant une « dette humanitaire » envers les populations des pays les moins avancés.

 

Le Programme d’action de Doha, adopté en mars 2022, est une feuille de route pour le développement des pays les moins avancés. Il comporte six volets : l’éradication de la pauvreté, l’utilisation de la science, de la technologie et de l’innovation, le soutien à la transformation structurelle, le développement des échanges commerciaux internationaux et régionaux, la protection contre les changements climatiques et la reconstruction après le Covid-19, ainsi que la mobilisation de la solidarité internationale.

 

Le Qatar montre une fois de plus son engagement en faveur du développement des pays les plus vulnérables, en accordant une aide financière importante et en appelant la communauté internationale à en faire autant. Cette initiative pourrait contribuer à renforcer la coopération internationale pour lutter contre la pauvreté et promouvoir un développement durable dans les pays les moins avancés.

 

Le  Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

2022 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire