Prélude à l’organisation du premier forum national sur la jeunesse et la citoyenneté qui se tiendra en novembre à N’Djaména, le Collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad (CAMOJET) a présenté officiellement son projet, le samedi 22 septembre 2012, au centre Al Mouna.
Depuis l’indépendance du Tchad, les régimes qui se sont succédé ont érigé des systèmes qui sont basés sur le régionalisme, le tribalisme, le népotisme, les inégalités sociales et les violations des droits de l’homme. Les événements des 2 et 3 février 2008 par exemple ont démontré que les jeunes tchadiens ne se considèrent pas et ne se reconnaissent pas dans la nation tchadienne, d’où des comportements inciviques et contraires aux valeurs républicaines. C’est pourquoi les jeunes tchadiens vivent de manière incivique depuis plus de cinq décennies. Ces barrières ethniques, religieuses et régionales ont été héritées de leurs ainés.
Avec l’avènement de la démocratie en 1990, le Tchad redevient un Etat de droit dans le respect des diversités et des droits fondamentaux de l’homme. Et afin de casser ces barrières qui freinent le développement socioéconomique de notre pays, il est urgent que la jeunesse sache son rôle en tant que citoyen, laïc, tolérant, républicain. Car le contexte sous régional et africain de l’heure montre les limites des Etats africains quant à la formation citoyenne de leurs populations. C’est pour réfléchir à toutes ces préoccupations que le Collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad (CAMOJET) organisera en novembre 2012, un forum national sur la jeunesse et la citoyenneté. Cet événement, le premier du genre, regroupera les jeunes issus de toutes les régions du Tchad, ceux de la diaspora s ainsi que des experts internationaux.
Le souci primordial de ce forum est de préserver le Tchad grâce à une jeunesse citoyenne. Il sera aussi question de déployer des efforts afin d’éviter des conflits identitaires comme c’est le cas au Sud Soudan ou au Mali et le fléau du terrorisme comme c’est aussi le cas au Nigeria. Ce forum sera aussi l’occasion de rapprocher les jeunes entre eux et de les sensibiliser au processus de construction d’une nation basée sur des capacités et des principes de citoyenneté, sans perdre de vue la cohabitation pacifique des fils et filles du Tchad à travers la politique de la Renaissance instaurée par le Président de la République, Idriss Deby Itno.
Les activités à mener au cours de ces assises seront axées sur des conférences débats avec des thèmes bien précis. Les résultats attendus sont une jeunesse sensibilisée sur les valeurs républicaines, le leadership des jeunes, les techniques et outils de promotion et de pérennisation du dialogue inter et intra religieux en milieu jeune ainsi que l’esquisse des maux qui minent l’épanouissement de la jeunesse.

Koumatcha Bab (Stagiaire), ATP 

510 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article