Ces derniers temps, on assiste à un recrutement abusif et sans distinction d’âge dans l’armée de Deby. Le plus cruel c’est l’enrôlement des adolescents élèves dans l’armée pour servir la cause du MPS.
Sentant qu’il n’a plus d’issue possible, et ne pouvant surtout pas sacrifier sa chère milice la DGSSIE, le président Deby sillonne le Tchad profond en demandant par ci et là des jeunes novices pour son armée dans le seul but de les utiliser comme boucliers dans les guerres avenir. Des jeunes tchadiens, désespérés et sans repère sont enrôlés facilement dans l’armée, ils subissent quelques mois de formation rapide et ensuite, ils sont déployés directement sur des fronts, sans repères, ces jeunes sont obligées de jouer le rôle mercenariat dans leur propre pays.

En cas d’attaque, ces malheureux sont les premières victimes ; sans expérience, ils tombent par dizaine. Ils sont recrutés pour un salaire misérable et pourtant sur les champs de batail ce sont eux qui payent le très lourd tribut. Ils sont déployés sur l’étendue du territoire national mais aussi dans d’autres pays ou leurs souffrances est sans limite. Sans le savoir, ces jeunes soldats sont entrain de servir le pouvoir de Deby et non la nation tchadienne. Ils meurent pour le maintien d’un tyran au pouvoir, le pire, ce qu’ils ne sont jamais remercier. Pour les recrutés le président Deby passe par l’intermédiaires des certaines chefs traditionnels mal intentionnés et aussi par certains généraux belliqueux qui profitent de la désorientation de la jeunesse de leur localité afin de les transformer en des mercenaires.

Le mode de recrutement est ciblé, on procède par de manière régionale et clanique en faisant usage des propagandes et des diffamations afin de monter certain groupe de tchadien contre les autres. Des jeunes de moins de 16 ans sont recrutés de manière officieuse sans aucun respect des règles ni lois, leurs noms ne figurent sur aucune des bases de données militaires tchadiennes, ils perçoivent un salaire forfaitaire et ils sont déployés sur les différents fronts pour être sacrifié.
Si de nos jour, Deby refuse des pourparlers avec les centrales syndicales pour la cessation des grèves et la reprise des cours c’est dans le seul but de mépriser nos jeunes élèves. Sans écoles, ces derniers ne sachant pas quoi faire se claquent les doigts, alors Deby profite de leur situation et les enrôler massivement en catimini.

Nous demandons aux parents de veiller sur leurs enfants et de tous faire pour les empêcher d’accepter d’être recruter et servir leur propre bourreau.
Nous demandons aussi aux jeunes tchadiens de garder espoir et de refuser d’être les boucliers du régime qui n’a fait que du mal au Tchad et aux tchadiens.
Nous lançons une alerte aux tchadiens de tout azimut, il nous faut une prise de conscience collective, on n’acceptera plus d’être diviser d’avantage par Deby et son click, il nous faut dire STOP à toute pratique malsaine visant à nous monter les uns contre les autres pour l’avantage du régime de Deby.

D’autre part, nous demandons aux anciens militaires (appelés communément « déflatés ») à la vigilance ; Jeter comme des torchons par Deby il y a quelques années et très convoites de nos jour par ce dernier ; le pouvoir projette de les utiliser en avant-garde dans les champs de batail.

La récente attaque des Boko Haram sur une localité de Lac Tchad illustre l’exemple parfait que le président Deby ne fait appel à vous que dans le seul but de protéger ses arrières , il ne se soucie en aucun cas de votre sécurité ou de celle des autres tchadiens. Le régime vous a exposé sciemment dans la gueule du loup sans armes lourds ni minutions
Le plus choquant dans tout cela, les militaires de l’ANT affectés aux confins du Tchad manquent cruellement de matériels logistique et surtout meurent de faim. A part la très chère milice de Deby (DGSSIE) qui est tant choyées, les autres branches militaires sont très mal équipées et déployés au front sans aucun système de défense approprié.

Le RAJET rappelle à ses militaire qu’il fut un temps que Deby lui-même les a renvoyé de l’armée en leur donnant des boubous blancs sans pantelons tout en se moquant de leurs bravoures passées.
S’il fait appel à eux aujourd’hui, c’est parce que son régime est à son agonie et ses proches sont déjà assez riches pour aller mourir « bêtement » dans les champs de batail sans le moindre intérêt national.
Très certainement, le président Deby, après 28 ans de règne, n’a point étanché sa soif dans son projet de détruire notre très chère nation. Apres avoir mis au chaos toutes nos institutions nationales, Deby tient à déboussoler la jeunesse de notre pays en fermant la porte des écoles et ouvrir la porte de recrutement vers l’armée.

Au su de tout cela, le RAJET informe la communauté internationale qu’il usera de tous les moyens à sa disposition pour empêcher Deby d’arriver à sa fin. Notre parti ne sera pas un spectateur pendant qu’un homme sans foi morcèle notre pays jusqu’au point de perdre son identité

Fait à N’Djamena le 22 octobre 2018 Le président du RAJET
ORDJE ABDERAHIM CHAHA

666 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article