En visite à N’Djamena, le président congolais a été accueilli par son homologue Mahamat Idriss Déby Itno, avant de recevoir le principal opposant à celui-ci et ancien Premier ministre, Succès Masra. L’occasion d’évoquer le rôle que ce dernier compte jouer dans les mois à venir.

Félix Tshisekedi était à la fête ces 24 et 25 juin à N’Djamena. En visite dans la capitale, le président de RDC a été élevé à la dignité de Grand croix dans l’Ordre national du Tchad par son homologue Mahamat Idriss Déby Itno. Le Congolais a été distingué pour la conduite de la médiation de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), qui a participé à la bonne tenue de la transition tchadienne.

Facilitateur de la CEEAC dans la crise tchadienne, Félix Tshisekedi avait contribué au rapprochement entre Mahamat Idriss Déby Itno et son principal opposant, Succès Masra, alors en exil aux États-Unis. Ce dernier était rentré au Tchad en novembre 2023 après la signature d’accords avec le gouvernement tchadien à Kinshasa. Il avait ensuite été nommé Premier ministre, puis s’était présenté à l’élection présidentielle de mai dernier.

Poursuivre la médiation congolaise

Ce 25 juin, au lendemain de son arrivée et d’un dîner d’État organisé en son honneur à la présidence, Félix Tshisekedi a assisté à l’inauguration d’une rue qui porte désormais son nom dans le deuxième arrondissement de N’Djamena. Il y était accompagné du Premier ministre Allamaye Halina et de la maire de N’Djamena, Bartchiret Fatimé-Zara Douga. Il a, dans la foulée, reçu l’ancien Premier ministre Succès Masra.

Ce dernier a été déclaré deuxième de la présidentielle avec 18,53 % des suffrages, chiffre qu’il a contesté, en vain, devant la Cour constitutionnelle. Plusieurs dizaines de ses militants ont été arrêtés pendant et après le scrutin, et sont toujours détenus depuis. Le sort de ces 75 personnes – selon le compte de l’opposant – a été au cœur de la discussion entre le président congolais et Succès Masra.

Les deux hommes se sont accordés sur l’intérêt pour la médiation de la RDC, également menée par le ministre de l’Intégration régionale congolais Didier Mazenga, de poursuivre ses efforts jusqu’aux prochaines élections législatives, lesquelles doivent se tenir au Tchad avant fin 2024. Succès Masra et son parti, Les Transformateurs, essaieront de s’y imposer comme principale force d’opposition à Mahamat Idriss Déby Itno à l’Assemblée nationale.

Jeune Afrique

 

381 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire