Le message du souverain pontife à l’occasion de la fête de Pentecôte m’inspire ces pensées pour notre pays le Tchad. Après la pandémie nous ne pourrons pas continuer à faire ce que nous faisions et comme nous le faisions. À partir de l’élan de solidarité nationale tous azimuts qui s’est manifesté, il faudra non seulement vaincre le virus, mais ensuite bâtir une société plus juste et plus équitable. Nous avons le devoir de construire une nouvelle réalité en privilégiant le bien commun et la santé pour tous. Nous sommes un seul peuple, personne ne se sauve tout seul. En restant optimistes, nous prions Dieu le tout-puissant pour que cette pandémie mortelle soit vaincue définitivement.

Mahamat Allahou Taher.

Tchadanthropus-tribune

1096 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article