Ce qui est ahurissant dans ce compte rendu c’est que la mission semble créditer un pouvoir sans légitimité parce que n’ayant jamais reflété le vote du peuple, complètement oppresseur, pillard ayant instauré une administration médiocre par les nominations fantaisistes des personnes qui n’ont jamais posé leurs fesses sur un banc de l’école ni en arabe comme ils le prétendent, moins encore en français comme l’exige toute rigueur scientifique pour un pays francophone. Ils occupent toutes les régies financières, (douanes, trésors, impôts, finances, entreprises publiques…) les postes de "chef", passant tous leurs temps à chasser les frais de missions à l’étranger sans se présenter pour autant dans les salles de travaux aux cotés des participants d’autres pays, par ce que n’ayant pas le niveau nécessaire, laissant les vrais cadres du pays aux taches de secrétaires à qui ils dictent leur ordre médiocre. La mission de madame n’a pas vu ce pourrissement de la situation intérieure qui empêche aux ressortissants des beaucoup de régions utiles et productives de se sentir citoyens devant l’insolente arrogance et l’amateurisme des analphabètes qui ont pris le pays en otage.


Dites moi Madame, comment avez-vous jugé le niveau et la rigueur intellectuels des responsables ou chefs des services, Directeurs (…) que vous avez eus comme interlocuteurs pendant votre séjours Tchad, s’ils ne se sont pas faits représenter par les secrétaires ou leurs adjoints, véritables cadres qui maitrisent les choses du niveau scientifique soutenu et qui, seuls peuvent échanger valablement avec vous ?


Madame, voudriez-vous repartir constater ces choses et d’en rendre également compte, que de vous limiter aux seules questions du dispositif sécuritaire et militaire qui sert à maintenir une dictature au pouvoir, à intimider et à oppresser le peuple qui soupire depuis plus de 23 ans après une démocratie qui lui échappe chaque jour qui passe ?


Excusez-moi madame, je n’ai pas l’habitude de réagir sur les questions de cette nature, ni sur un ton pareil, mais il vous faut comprendre réellement le contexte socio politique qui prévaut au Tchad pour donner un tel crédit à ses dirigeants. Vous rendez-vous compte de ce que vous venez de faire au peuple tchadien ?

 

WANSEUHRGWA PRAM

N’Djamena-Tchad

 

160 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article