Le coordinateur de la cellule technique de la Commission nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), Issa Adjidéï, a animé un point de presse ce mardi 25 juillet, pour faire la lumière sur le recrutement des agents pour la révision du fichier électorale.

 

Le recrutement des agents enrôleurs par la CONOREC fait grand bruit. Les listes publiées sont contestées par des candidats qui crient à la magouille. Pour éclairer le processus de recrutement, le coordinateur de la cellule technique de la CONOREC, Issa Adjidei a animé un point de presse à cet effet.

 

Pour Issa Adjideï, ce recrutement des agents pour la révision du fichier électoral concerne les sept (7) provinces qui constituent la zone méridionale du pays. “Il s’agit de recruter 23 administrateurs de concentrateurs, 115 maintenanciers, 1 424 agents d’enrôlement et 1 470 agents de distribution des cartes d’électeur. Cependant, la CONOREC a réceptionné 11 617 candidatures dont 11 323 dossiers présélectionnés et 6 899 candidats ayant passés les tests pratiques“, informe-t-il.

 

Le coordinateur de la cellule technique de la CONOREC, Issa Adjideï d’indiquer 1 700 candidats au poste d’agent d’enrôlement ont été retenus, 115 au poste de maintenancier, et 23 au poste d’administrateurs de concentrateur. Cependant, dans la liste d’attente il y a 100 agents enrôleurs, 50 maintenanciers et 10 administrateurs de concentrateur. “23 candidats au poste d’administrateur de concentrateur ont été formés dont 7 déployés sur le terrain, 115 maintenanciers formés dont 34 déployés, et enfin 1 677 agents d’enrôlement formés dont 1 424 déployés sur le terrain“, fait-il savoir.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info 

1269 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire