De sources dignes de foi, un réseau composé des proches d’Idriss Déby s’organise à lui arracher le pouvoir. Mais, de ce qui précède, est-ce que les Tchadiens accepteront pour la énième fois le remplacement d’Idriss Déby par Idriss Déby ? La question est posée et allez demander aux Tchadiens, ne fut-il même par referendum. Selon nos sources, plusieurs personnalités bien établies dans le système du pouvoir MPS pensent prendre les Tchadiens pour des vrais cons. Ces personnes, civiles et officiers militaires, tenteraient des méthodes d’encerclement en nommant des personnes dévouées à leurs causes à certaines postes. Les postes visées seraient l’ambassade du Tchad à Paris (France), l’ambassade du Tchad à Bruxelles (Belgique), l’ambassade du Tchad à Khartoum (Soudan), la direction générale de l’ANS, un responsable à l’état-major des armées, la direction des renseignements militaires, et un maillage des officiers qui sont responsabilisés dans les zones militaires stratégiques.

 

À la réserve stratégique où Oumar Déby, l’autre petit frère de Déby est omnipotent, il est question noyauter ses services par des éléments au sein de son équipe acquis à la cause. La procédure passe par l’élimination de certains cadres et officiers Goranes et Arabe identifié. Certaines personnalités jugées inoffensives devraient être poussées vers la touche. Parmi les 1ères cibles à éliminer sur une fameuse liste seraient le généralissime Mahamat Kaka, Mahamat Saleh Brahim, et plusieurs généraux dans les milieux Goranes et Arabes.

 

D’après la même source, les initiateurs de cette démarche se trouveraient tapis auprès d’Idriss Déby parmi sa garde rapprochée actuelle, et les anciens de ce même corps renvoyés depuis un moment. D’autres sont responsabilisés au sein des structures de l’armée, tant bien qu’ils aient juré sur le Coran devant lui pour fidélité.

 

En opérant de cette manière, et surtout en pensant perpétuer leur intérêt de l’heure, ces proches pensent mettre tous les Tchadiens devant les faits accomplis, mais ont-ils pensé aux conséquences du rejet populaire ? Quel est le tchadien qui accepterait le remplacement d’Idriss Déby par un autre parent à lui, ou proche du clan ? La question reste posée… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune

2457 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article