De sources dignes de foi, Saleh Issakha obbérémi, Chauffeur de Tigô dans la région du lac-Tchad, est mort suite aux multiples blessures à la tête, à l’hôpital de la liberté de N’Djamena. Selon nos informations, ce citoyen tchadien a été violemment torturé par des militaires qui appartiendraient aux forces mixtes dans la zone. de kouloudia (Lac-Tchad). Depuis la mise en place de l’état d’urgence, la population du lac et ceux qui vivent dans cette région subissent des amalgames et index par rapport à Boko Haram. Sous le label sécuritaire, des soldats torturent et agressent des citoyens, dans certains cas sans aucune preuve. Torturé et blessé à la tête, Saleh Issakha Obbérémi est venu mourir après évacuation à l’hôpital de la capitale… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

  

1889 Vues

  • Paix à son âme, au Tchad le plus grand terroriste est Deby et ses éléments. ils sont pire que Daesh et Alquaida réunis.

    Commentaire par etudiant le 24 mai 2017 à 9 h 53 min