Aujourd’hui, 82 % des Soudanais n’ont toujours pas accès à une Bible dans leur langue maternelle. Des chrétiens du Soudan et du Tchad travaillent ensemble à la traduction de la Bible au sein des minorités ethniques.

Débuté en septembre, ce projet ambitionne la traduction de la Bible par des Soudanais eux-mêmes. L’objectif est ainsi de toucher les différentes minorités ethniques du Soudan. 133 tribus pourraient ainsi bénéficier de ce travail, impulsé par l’organisation à but non lucratif « unfoldingWord ». Cette dernière a en effet formé des chrétiens soudanais arabophones à la traduction biblique durant huit mois en 2021.

Dans un pays hostile au christianisme, classé 13e à l’index de Portes Ouvertes, le défi est immense. Néanmoins, le projet de traduction de la Bible s’étend au Tchad voisin, plus enclin à la garantir la liberté religieuse. Les deux pays partagent en effet une frontière, mais aussi des groupes ethniques proches. « Dans le cadre de la formation des chrétiens soudanais, nous avons pu recruter des experts pour un projet au Tchad afin que des relations puissent se développer entre les deux groupes », souligne l’organisme qui œuvre à la traduction de la Bible pour tous, auprès de Livenet. « Nous essayons de créer des liens entre les deux pays pour atteindre les communautés non atteintes à travers l’Afrique subsaharienne », complète l’organisation membre du Conseil évangélique pour la responsabilité financière.

Tchadanthropus-tribune avec le Journal du Tchad

2443 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire