Suite à l’appel des cadres Zaghawa consigné dans un article paru dans la presse en ligne le 3/09/14, les ressortissants de Dar Zaghawa réunis par vidéo-conférence pour débattre de la situation du pays en général et celle de Dar Zaghawa en particulier. Après un échange des points de vue sur toute la situation qui prévaut au pays, il a été décidé unanimement ce qui suit : Les Zaghawa sont autant des victimes que le reste de la population, ils ont longtemps servi à leurs corps défendant et en se leurrant un système qui a toujours eu une dent contre eux ; par leur attitude aveugle, ils se sont mis sur le dos toutes les communautés tchadiennes, oui dans toute communauté il y a toujours des brebis galeuses, et les Zaghawa ne s’en sont pas donc échappés ; aussi il faut se rendre à l’évidence et considérer que la vie peut continuer sans Deby. Les régimes passent, mais les différentes communautés tchadiennes continueront à cohabiter ensemble. Les régimes de Tombalbaye, Malloum et H. Habré ont passé, mais Les Sara et les Goranes n’ont pas pour autant disparu des terres tchadiennes.

 

De tout ce qui précède, les ressortissants demandent donc aux parents restés au Tchad de se joindre sans arrières à la lutte de toutes les forces vives du pays sans tenir compte de leurs appartenances politiques ou régionales.

Ils joignent leurs voix aux cadres de l’intérieur pour soutenir inconditionnellement le nouveau parti créé par Mr Idriss ANNOUR ABDELKERIM, considéré comme le parti de la Jeunesse.

 

Demandent à tous ceux n’arrivent plus à supporter les humiliations quotidiennes du dictateur de rejoindre l’UFR de Timan Erdimi au Darfour pour mener la lutte armée qui s’organise incessamment.

 

Demandent à tous les officiers supérieurs qui ont été utilisés tour à tour et ensuite abandonnés comme des gourdes évidées de ne plus se mettre à la disposition du dictateur sous quel prétexte qu’il soit.

 

Par ailleurs selon les informations, le Sultan Dar Zaghawa Bokhid ABDERRAHMAN HAGGAR a été humilié et sauvagement battu, torturé avec des fractures aux bras et aux côtes. Il serait actuellement dans une situation très critique du point de vue de sa santé. Cet acharnement contre le Sultan a été fait à la demande des principaux comploteurs qui sont le gouverneur analphabète Mahamat Delio, le mouchard de tous les régimes et de tout temps, l’éthylique Tahir Mansour ABDERRAHMAN HAGGAR. En conséquence, les cadres réunis en cette circonstance informent l’opinion publique qu’ils tiennent responsable ces deux énergumènes pour tout ce qui adviendra au Sultan Bokhid Abderrahman HAGGAR.

 

Le porte-parole du collectif.

 

Pour tous renseignements et informations veuillez nous écrire à l’adresse courriel suivant :

siddick2000@yahoo.fr

 

375 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article