Selon nos sources, plusieurs articles issus de la Constitution de la fameuse 4e République ont été supprimés parmi lesquels l’article sur le serment confessionnel.

La nouveauté dans la nouvelle loi amendant la nouvelle constitution est la création d’un poste de vice-président, un poste voulu et exigé par Déby depuis longtemps, d’un Sénat et autres comme l’avait recommandé les participants au 2e forum national inclusif majoritairement sympathisants du MPS le parti au pouvoir, qui s’est tenu du 29 octobre au 1er novembre dernier à Ndjamena.

À lire la nouvelle constitution revisée : Constitution du Tchad reviséee PDF

Dinamou Daram, président national du Parti socialiste sans Frontière, PSF, un parti de l’opposition qui a pris part au dernier forum, estime que cet amendement est taillé sur mesure surtout avec la création du poste de vice-président. Kebzabo, Alhabbo, le CPDC, tout comme toute la frange de l’opposition, de la société civile et les associations de droits de l’homme ont rejeté cette nouvelle constitution.

Issakha Ramat Al Hamdou, président National du parti Rassemblement des nationalistes tchadiens (RNT), un parti de la majorité présidentielle trouve quant à lui que la nouvelle loi a relevé les grands points adoptés lors du 2e Forum. Maintenant dit – il, on attend comment le Maréchal va les mettre en exécution ces amendements.

Tchadanthropus-tribune

1194 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire