Au sujet des mesures prise récemment par le Ministre de la sécurité publique et de l’immigration interdisant la traversée et les activités sur les fleuves Logone et Chari longeant la capitale, le Bi-hebdommaire

N’Djaména Bi-hebdo du 14 au 17 juin s’interroge ironiquement : « Bachir,bourreau ou écolo tardif ? ». Le journal accompagne cette phrase d’une caricature représentant le ministre Ahmat Mahamat Bachir en tenue de combat, chicotant un colporteur torse tenu par les pieds, après avoir mis le feu à un tas de pirogues et filets dont les propriétaires sont en débandade. Pour l’Observateur N° 661 du 14 juin 2012,au lieu de s’attaquer à l’insécurité galopante actuelle, le « Tout puissant » ministre de la sécurité publique sort un arsenal de décisions tendant à mettre à mal la quiétude des Tchadiens à travers l’interdiction de naviguer sur les fleuves Chari et Logone à partir du pont à double voies jusqu’à Farcha Milézi. Cette zone qui longe la capitale tchadienne est déclarée « Zone rouge », informe le journal.

Au sujet toujours de la sécurité publique, le quotidien Le Progrès N° 3412 du 13 juin 2012 publie dans ses colonnes un articlé consacré aux doléances des avocats qui réclament plus de quiétude. Une prise de positionqui intervient suite à l’assassinat dans l’enceinte du Palais de justice de N’Djaména de Monsieur Abderamane Brahim Ali de l’Association Etoile Bronze duMPS, le parti au pouvoir. Selon le bâtonnier, Maître Ndoubalo Lamian Abdou, il est inadmissible qu’un justiciable soit assassiné dans un palais de justice au vu et au su de tout le monde, note le quotidien. Cette information est également relayée par l’hebdomadaire LaVoix dans sa livraison du 12 au 18 juin 2012.
Le Journal Le Progrès fait également échos de la mise en application de la mesure interdisant la mendicité au Tchad dans son sa livraison du 12 juin 2012. En effet depuis le 11 juin 2012, une brigade spéciale traque les mendiants de la capitale, rapporte le quotidien, qui évoque cette interdiction par l’arrêté N° 180-MPSI-SG 2010 du 20 juillet 2010.
« La route tue ! » Titre pour sa part le mensuel Tchad et Culture N° 307 qui publie à la page de couverture une photo d’un accident de circulation intervenu entre une moto et une voiture. La revue évoque le phénomène de la sécurité routière dans un de dossier de 8 pages. Dans cette parution, le mensuel relit le contenu du Livre Blanc publié par le ConseilNational du Patronat Tchadien, en analysant l’état des lieux de l’économie tchadien, les obstacles majeurs aux développements des affaires, les atouts etles perspectives, etc. 
125 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article