De source concordante, après avoir démissionné du RNDT le réveil, le député Yombombé qui a trahi ses camarades du parti n’a pas le droit de siéger à l’Assemblée nationale du Tchad si on observe scrupuleusement les lois.

Cette affaire a pris une tournure médiatique quand le sulfureux DP du journal ABBA Garde (Avenir de la Tchiré) avait trafiqué des documents administratifs pour faire la lumière là-dessus. Mais réellement, la démarche du député Yombombé pose jurisprudence, car au sein même de l’hémicycle, les députés qui ont encouragé cette félonie, savaient les faits caducs de l’initiative prise par leur exécutif.

Si l’objectif de débaucher Mr Yombombé était dans l’optique de fragiliser le RNDT le réveil à l’Assemblée nationale, aux yeux de l’opinion publique cette affaire apparaissait clairement comme une faute, et un gangstérisme politique du plus fort sur les autres.

Ce qui dérange encore, ce n’est pas l’aspect juvénile en droit des députés MPS dont la grande majorité ne connait rien en droit, mais plutôt le cadre juridique à la Cour suprême où tous les cadres qui y exercent sont des affidés au parti au pouvoir MPS.

Toutes les correspondances qui lui sont adressées par le RNDT le réveil sont restés sans réponse. La requête de son président (Pahimi Padacké) adressée à la cour suprême depuis plusieurs le mois de juin 2020 n’a pas obtenu un retour pouvant souligner une position. Un déni de droit (un de plus) de la part des autorités publiques.

La Cour suprême joue la montre afin de décourager les instances du RNDT le réveil. Qui a dit que le régime MPS observait les lois ? Sauf si cela doit l’arranger.

Comment comprendre que la représentation nationale puisse elle-même violer allègrement les lois de la République ? Les lois votées par l’Assemblée nationale avec la participation d’un député illégal ne seraient-elles pas frappées de nullité ? Dans ce cas, le vote ayant entériné le Maréchalat d’Idriss Déby Itno serait-il donc nul et non avenu ? Autant d’interrogation posée…

Notre correspondant se rapprochera du collectif d’avocats constitué par le RNDT Le Réveil et mené par Maitre Ngadjadoum Josué pour nous éclairer davantage sur cette affaire.

Démocratie, un vain mot pour les saltimbanques.

Tchadanthropus-tribune

789 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article