Depuis le début du mois de mars, Prague s’est lancée dans un lobbying tous azimuts à Bruxelles pour positionner un diplomate tchèque au poste de représentation spéciale de l’Union européenne (UE) pour le Sahel. L’Espagnol Angel Losada doit quitter ce poste au mois de juin prochain. Un appel à candidature doit être formulé dans les prochains jours par le Service européen pour l’action extérieure (SEAE).

Position hautement stratégique pour la politique africaine de Bruxelles, elle est également convoitée par l’Italie et la Belgique. La République tchèque peut notamment se targuer d’un argument de taille : elle est un des rares pays de l’UE à participer à l’opération – en cours de déploiement dans le Liptako-Gourma – regroupant plusieurs dizaines de forces spéciales européennes, Takuba. Les premiers militaires tchèques de Takuba ont été déployés en janvier. L’Italie doit également envoyer une centaine de ses forces spéciales dans les prochaines semaines. Une équipe technique a été dépêchée mi-février au Mali pour préparer ce prochain déploiement.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

697 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire