Alors que le siège de la Coalition pour le Sahel, lancée en janvier 2020 dans la foulée du sommet du G5 Sahel à Pau, doit être transféré cet hiver de Paris à Bruxelles, un diplomate tchadien est pressenti pour en prendre la direction.

Ancien ministre de l’agriculture tchadien, Djimet Adoum devrait être nommé courant janvier secrétaire général de la Coalition pour le Sahel. Issue du sommet de Pau qui réunissait les pays du G5 Sahel et la France, cette vaste alliance internationale doit chapeauter l’ensemble des initiatives sécuritaires au Sahel (BarkhaneTakuba, force conjointes du G5 Sahel, etc.). Depuis 2013, Djimet Adoum était le secrétaire exécutif du Comité permanent inter-États de lutte contre la sècheresse dans le Sahel (CILSS). Il a quitté le comité en juillet dernier et a été remplacé par le diplomate nigérien Abdoulaye Mohamadou.

La nomination d’un secrétaire général de la Coalition pour le Sahel intervient alors que le siège de cette dernière doit déménager au premier trimestre 2021 de Paris à Bruxelles. Le poste de SG était jusqu’à présent occupé – temporairement – par l’actuel envoyé spécial français pour le Sahel, Frédéric Bontems (Africa Intelligence du 01/09/20). À Bruxelles, Djimet Adoum devrait par ailleurs être appuyé par un secrétaire général adjoint européen.

Tractations

Le choix de Djimet Adoum a été le fruit d’intenses négociations entre les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). C’est le diplomate mauritanien El Ghassim Wane, ancien chef de cabinet du président de la Commission de l’Union africaineMoussa Faki Mahamat, qui était initialement pressenti pour le poste. Le premier sommet de la Coalition pour le Sahel réunissant l’ensemble des pays partenaires de l’alliance pourrait être organisé dans la foulée de la nomination d’Adoum.

Tchadanthropus-tribune

280 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire