De source digne de foi, Daoussa Déby le frère de l’autre a attendu pratiquement tout l’après-midi de ce jour à l’aéroport Hassan Djamous de N’Djamena pour une évacuation d’urgence vers Paris.

Le grand frère du dictateur tchadien aurait fait une chute pendant son séjour à Amdjaress qui lui a causé des soucis de santé déjà fragile.

Arrivé à l’aéroport côté Tarmac, accompagné de son épouse Fatimé Abdelrahim, Daoussa fait preuve de patience à cause d’un avion privé, celui de Aboud Hachim l’ex-chauffeur de Bedey aujourd’hui maire de la bourgade d’Amdjaress et homme d’affaires grâce à la bénédiction Affairo clanique d’Idriss Déby.

L’avion annoncé plutôt a eu un sacré retard par rapport au programme établi. Jusqu’à 18 heures heure française, 17 heures local, ledit avion ne s’est pas pointé causant un désagrément pour le malade. Pour éviter les curieux de N’Djamena, l’avion du maire d’Amdjaress est toujours garé côté base de l’armée française au Tchad.

Sur place, plusieurs personnalités du régime sont venues accompagner le malade comme si c’était pour la dernière fois. Le ministre de la Défense Abba Ali Salah, Le DG de l’ANS Kogri Ahmed, le DG des renseignements militaires, le médecin personnel d’Idriss Déby Dr Hassan Mahamat Hassan, sans compter la famille du malade.

Selon notre correspondant, il y eut un embouteillage des grosses cylindrées à l’aéroport, et le salon VIP est bondé de monde.

Pourquoi autant de personnalités à l’aéroport ?

Le pays n’a pas de travail, ou il n’y a aucun dossier à évacuer ?

Ceci explique cela, beaucoup de gens attestent leur présence par simple clientélisme. Ce n’est point de l’amour, mais tout simplement « regarder, je suis venu » et attendre une miette plus tard. Pauvre Tchad, et bonne guérison pour le malade.

Tchadanthropus-tribune

3190 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article