Le centre de santé de Djarmaya, est situé à 35km de la ville de N’Djamena. Créé en 1998 et construit en 2010, ce centre  fait face à d’énormes difficultés. Cette structure qui doit s’occuper des malades est-elle même souffrante. Les responsables demandent au gouvernement de venir en aide même si cette sollicitation est devenue un refrain.

C’est dans ce centre de santé que viennent se soigner plus de 200 personnes par mois. Le centre en lui-même, fait face à beaucoup de problèmes. Alors que cette structure sanitaire est située à environ 5km de la raffinerie du Tchad, le problème d’électricité semble le plus persistant de cette zone et le plus délicat de cette structure de soins.

 

Au-delà de l’électricité, il y a d’autres difficultés auxquelles est confronté le centre. ” Nous n’avons pas d’électricité, pas d’ambulance. Il y a également le manque des produits de premières urgences. Ce n’est pas tout. Nous ne disposons malheureusement pas d’eau potable et même du personnel soignant”, a énuméré Gadafi Elysée, infirmier dans ce centre.

 

Ce centre de santé est l’unique qui dessert cette localité et les villages environnants. Le manque de lits et du personnel dans cette structure sanitaire est également décrié. ” Nous recevons par jour plus de 4 femmes en travail alors qu’il n’y a qu’un seul lit d’accouchement. On se débrouille avec ce lit qui a fait des années et en plus est cassé. En cas de débordement, on est obligé de faire accoucher certaines sur le sol”, a renchérit la responsable dudit centre, Adama Issakah.

Tous ces aspects évoqués prouvent à suffisance qu’une intervention urgente de la part des autorités dans cette structure pourrait soulager le corps soignant et les patients. Ceci, n’est qu’un exemple de plusieurs autres hôpitaux et centres de santé de N’Djamena, et des autres localités du Tchad.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

903 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire