Selon nos confrères du journal en ligne Alwihda Info, depuis plusieurs mois une maladie du genre inconnue sévit dans le nord du pays. Cette maladie jugée très grave et assez sérieuse s’est signalée auprès de plusieurs orpailleurs et quelques habitants de la zone nord du pays. Le secrétaire d’État à la santé Dr Djiddi Ali Sougoudi aurait donné quelques informations là-dessus. 

« Depuis presque une année, nous avons ouï-dire qu’il y a une maladie qui est assez sérieuse qui sévirait au niveau de la zone d’orpaillage dans l’extrême nord du Tchad, à la frontière entre la Libye et le Tchad. Les cas ont été annoncés également au niveau du Tibesti puis au Borkou, même dans l’Ennedi et le Wadi Fira », explique Dr Djiddi Ali Sougoudi. Donc c’est presque l’ensemble des zones du territoire nord qui est concerné.

On soupçonne le flux migratoire des orpailleurs qui pendant longtemps traversent les frontières vers la Libye, ensuite au Tchad, mais aucune certitude n’est affirmée quant à la précision de cette maladie et son origine.

Le secrétaire d’État affirme que tous les éléments concourent à l’identification d’une Leishmaniose viscérale appelée “Kala-Azar”. Si c’est le cas, cela peut être identifié comme une maladie tropicale qui sévit dans le bassin méditerrané et dans l’Amérique latine.

De toutes les manières, il faut avoir les preuves de ce qui est avancé puisqu’une équipe a été dépêchée dans les zones nord afin de faire des prélèvements selon le ministère de la Santé.

Si cette maladie est confirmée, elle viendrait s’ajouter à la crise du Covid-19 qui mobilise le ministère de la Santé.

Tchadanthropus-tribune

1458 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article