Il ne lui a pas fallu plusieurs tergiversations depuis son passage à Amtiman pour passer à la vitesse supérieure. Les fonctionnaires de santé qui sont absents de leurs postes ont vu leurs salaires suspendus. Un tel acte est à encourager, car c’est de cette manière que plusieurs fonctionnaires au Tchad perçoivent l’argent de l’État en allant faire autre chose. Le phénomène n’existe pas seulement au ministère de la Santé, mais dans plusieurs autres départements, surtout celui de l’éducation nationale, celui des Finances, et la fonction publique.

Si par le passé notre rédaction s’est toujours opposé aux faits publics du sieur Abdoulaye Sabre Fadoul, ici nous encourageons cette prise de mesures qui ne pourront qu’être bénéfiques au trésor public tchadien.

Il faut que cette mesure soit étendue sans complaisance à tous les corps de l’État, sans clientélisme, ni népotisme. C’est ainsi qu’un petit sera gagné pour le Tchad.

Tchadanthropus-tribune

522 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article