Nos confrères de Zoomtchad relève un documentaire sur le système de santé que prône que le régime MPS. Un laisser-aller, aucune conscience ne vient tarauder l’esprit prédateur d’un régime qui axe ses priorités ailleurs, assez souvent sur des projets loin des exigences du peuple tchadien. Des enfants qui meurent par centaine, c’est des étrangers venus chez nous qui le dénonce. Aune association, société civile, parti politique ne vient dire et dénoncer cet aspect du problème qui s’apparente à un crime national.

 

Le Tchad notre pays est frappé par un malheur, un malheur nommé MPS et sa politique nationale dépravante. Il faut aux tchadiens une prise de conscience, un moment d’arrêt pour comprendre ce qu’ils leur arrivent.

 

Pourquoi sommes-nous un peuple qui subit sans réagir ?

Pourquoi ce qui est raison est souvent légué à l’aspect divin, au vif de prétendre que c’est Dieu qui l’aurait voulu ?

Pourquoi sommes-nous un peuple, qui malgré l’intelligence, le courage et la bravoure accepte le diktat imposé et voulu par un dictateur et son entourage ?

Combien de Tchadiens devront-ils périr pour la conscience nationale s’en trouve éclairci ?

 

Ce reportage sur les enfants qui meurent parce que l’état est absent, une absence criante et dévolue aux lacunes et l’incapacité de mettre à la disposition de sa population un système de santé adéquat.

Malgré l’argent du pétrole et les recettes directes de l’état. Malgré les aides des autres pays et institutions, un problème de gouvernance terrible est posé, et ceci il n’y a qu’une prise de conscience du peuple pour l’enrayer.

Tchadanthropus-tribune.

1541 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article