Le Programme national d’éradication du ver de Guinée (PNEVG) a organisé ce samedi 25 mai 2024 un mini-forum provincial à Am-Timan dans le cadre de la lutte contre cette maladie endémique.

Placé sous le haut patronage du gouverneur de la province du Salamat, M. Abdoulaye Ibrahim Siam, ce mini-forum a réuni les autorités administratives, militaires, sanitaires, traditionnelles, religieuses et les responsables des services déconcentrés de l’État.
 
L’objectif principal de cette rencontre était de restituer la déclaration des gouverneurs et de définir les actions concertées à entreprendre pour éradiquer le ver de Guinée dans la province du Salamat.
 
Dans son discours d’ouverture, le gouverneur Abdoulaye Ibrahim Siam a souligné l’importance de la mobilisation de toutes les forces vives de la province pour lutter efficacement contre cette maladie. Il a également réaffirmé l’engagement des autorités à soutenir le PNEVG dans ses efforts d’éradication du ver de Guinée.
 
Selon le coordinateur adjoint du PNEVG, Dr Youssouf Abdallah Haggar, la lutte contre le ver de Guinée est une affaire de tous. Il a appelé à une implication active de toutes les communautés dans les efforts d’éradication de la maladie.
 
Le Dr Abdallah Meftuh, représentant national senior du Centre Carter, a quant à lui rappelé les progrès significatifs réalisés dans la lutte contre le ver de Guinée au cours des dernières décennies. Il a indiqué qu’en 1986, le monde comptait 3,5 millions de cas, tandis qu’en 2023, seulement 14 cas humains ont été enregistrés, dont 9 au Tchad.
 
Les travaux du mini-forum ont permis aux participants de partager les expériences et les bonnes pratiques en matière de lutte contre le ver de Guinée ; identifier les défis et les obstacles à l’éradication de la maladie dans la province du Salamat  de définir des actions concertées à entreprendre pour intensifier la lutte contre le ver de Guinée.
A l’issue du forum, les participants ont adopté une déclaration dans laquelle ils s’engagent à renforcer la sensibilisation et l’éducation des populations sur les modes de transmission et de prévention du ver de Guinée ; améliorer la surveillance épidémiologique et la prise en charge des cas de ver de Guinée et mobiliser les ressources nécessaires pour soutenir les efforts d’éradication de la maladie.
 
Le mini-forum d’Am-Timan constitue une étape importante dans la lutte contre le ver de Guinée au Tchad. La mobilisation des acteurs de la province du Salamat permettra de poursuivre les progrès réalisés et de se rapprocher de l’objectif d’éradication définitive de cette maladie.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda Info

323 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire