Mieux vaut tard que jamais. C’est ce que nous pouvons dire au stade actuel de l’affaire. La farine Yes est hautement cancérigène. Nos propres autorités ont caché cette vérité au peuple tchadien depuis 3 ans, alors que des milliers de personnes ont déjà avalé et continuent à avaler ce poison, sous diverses formes : beignets, pain, bouilles, boule, etc…

Sur l’image ci-dessous, nous sommes à Atrone, non loin du petit abattoir. Des hommes en tenue passent boutique par boutique, et ramassent les stocks de farine Yes disponibles. Malheureusement, certains commerçants véreux qui ne souhaitent pas perdre leurs investissements, peuvent rapidement changer les emballages de cette farine, d’où l’importance de communiquer sur cette affaire.

Il faut lancer une campagne de sensibilisation pour expliquer le bien-fondé de cette action et encourager les commerçants à coopérer. Mieux donner de l’argent aux commerçants pour réussir à sauver la population que de donner des millions de nos francs aux opposants paresseux qu’ils n’osent jamais dénoncer ce genre de scandale.

Ça fait plus de 10 jours aujourd’hui que la population panique, mais silence totale du côté des autorités tchadiennes, en dehors d’un premier pas engagé par l’ANIF, Agence nationale d’investigations financières, contre l’usine CPL Transformation en saisissant le parquet.

Pourquoi ce silence ? Le ministre de l’Élevage et le Directeur du CECOQDA n’ont pas encore suffisamment réuni des éléments pour mentir à la population ? Ou bien ont-ils peur que je revienne après eux montrer comment ils ont menti ? En tout cas, dans cette affaire, personne ne s’en sortira avec du mensonge. Il faut seulement et uniquement dire la vérité aux tchadiens, comme les responsables de l’ANIF. Le Gouvernement doit réagir.

Peu importe la durée de leur silence, c’est quand nos généraux et magistrats seront déclarés positifs au cancer qu’on saura le dénouement de cette affaire. Même si le peuple tchadien n’est pas respecté, la vérité jaillira. À ce soir pour la phase 2 de mes révélations.

✍️ Moïse Dabesne, journaliste exposé. 🦂

1403 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire