Un détachement de militaires français du Groupement tactique interarmes (GTIA) campe depuis le 23 avril dans la province du Logone Oriental, pour appuyer l’Armée nationale tchadienne (ANT) dans le cadre de l’opération Deurh. L’objectif est de réaliser des travaux de rénovation d’un poste-frontière tchadien à la frontière centrafricaine dans la ville de Goré.

C’est sous la direction du génie militaire tchadien, de la direction des infrastructures de l’Office du génie militaire et de la production (OGEMIP) qu’un check-point et deux murs le long de la route ont été construits. Il y a aussi la mise en place des chicanes mobiles et l’érection d’un poste de combat lourd permettant la défense de l’ouvrage.

 

Des postes de combats rapides ont été construits par les militaires tchadiens et les sapeurs français. Ces infrastructures ont été inaugurées officiellement le 30 avril 2023. Selon l’ambassade de France au Tchad, les Engins du génie rapide de protection (EGRAP) du GTIA ont été particulièrement utiles pour niveler le terrain et remplir les gabions (« bastion-wall »). Enfin, des fossés anti pick-up ont été réalisés et un réseau de barbelés a été mis en place pour éviter toute intrusion.

 

Aussi, l’Ambassade rappelle par la même occasion que les forces armées françaises continuent, à travers la conduite de ce type d’action de PMO, à proposer un appui adapté et évolutif aux forces armées des pays de l’Afrique de l’Ouest, en fonction des besoins qu’ils expriment.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjam post 

1708 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire