Le 19 décembre 2023, moins de 48 heures après le référendum, des informations circulant sur la toile, faisant état d’un massacre à Goré au sud du pays. Ces informations sont démenties par le ministère en charge de la sécurité, par la voix de son attaché de presse, Amane Isaac Azina.

C’est à travers un communiqué de presse qui date du 19 décembre, que le ministère a tenu à faire la lumière sur ces informations. Il s’agit, selon le ministère, des « informations sans fondements aucunes [qui] visent tout simplement, à discréditer » le travail consenti par les forces de l’ordre durant cette période cruciale.

 

Selon le ministère de la Sécurité publique et de l’immigration, cet acte vise à « créer la panique au sein de la population qui n’aspire qu’à la paix ». Cependant, il met en garde les auteurs de cette désinformation des risques qu’ils encourent.

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjampost

487 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire