Le secrétaire général du ministère de la Sécurité publique et de l’Immigration, Benguela Guinjinga, a instruit le 20 décembre dernier, le commandement de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT) de prendre toutes les dispositions nécessaires pour déployer ses  éléments dans les différents sites occupés précédemment par les éléments de la gendarmerie en détachement. Benguela Guinjinga demande au commandement de la GNNT de se mettre en contact avec  le directeur général de la gendarmerie pour une meilleure coordination.

Le Ministre de la Sécurité Publique Idriss Dokony Adiker à travers deux arrêtés signés le 15 et le 19 décembre 2022, a mis fin au détachement de 148 fonctionnaires de la police nationale, des officiers, sous-officiers et soldats de la gendarmerie nationale. Il a par ailleurs instruits ceux-ci à regagner leur corps d’origine

Une décision non digeste pour les deux  syndicats des magistrats du Tchad

Sélon le syndicat des deux magistrats, les arrêtés du ministre de la sécurité “viennent anéantir les revendications des magistrats quant à leur sécurité et vont également à l’encontre de la politique du président de la transition, soucieux de la sécurité des magistrats et de l’instauration d’un état de droit”.

 

Les magistrats d’ajouter que « L’établissement du corps de la police judiciaire au ministère de la Justice est une exigence des états généraux de la justice de 2003 et du dialogue national inclusif et souverain, voulant une justice saine et indépendante. Cette situation d’insécurité en milieu judiciaire, causée par ces arrêtés, est susceptible de faire cesser les activités des magistrats dans l’ensemble des juridictions et de provoquer des évasions dans les différentes maisons d’arrêt ».

Les deux bureaux syndicaux invitent les magistrats d’éviter toutes activités sans la présence des éléments de sécurité et d’être attentifs à une éventuelle assemblée générale.

Cependant, le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Ismak Issakha Acheick, demande à tous les chefs de détachement auprès des maisons d’arrêt et des trésors publics de garder leur position avec leurs éléments jusqu’au déploiement de la GNNT.

Le Tchadanthropus-tribune

2488 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire